fbpx
Nouvelles

Superhéros – Découvrez notre Superman: Jean-Philippe Charbonneau de 3e joueur

By 14 novembre 2019 One Comment

1. Quel a été l’élément déclencheur pour te lancer en affaires?
Mon beau-père, JC. Il est entrepreneur et c’est lui qui m’a influencé à me lancer en entrepreneuriat. Il y croyait tellement que j’y ai cru moi aussi!

2. Quel a été ton plus gros combat?
Trouver les bonnes personnes pour m’entourer. À chaque étape, c’est un défi. Surtout quand on démarre, puisqu’on n’a pas nécessairement les moyens de payer des gens avec beaucoup d’expérience. Il faut trouver des personnes qui croient autant en notre projet que nous. Des gens engagés sur qui on peut construire à long terme.

3. Qui est ton mentor?
Outre mon beau-père, je dirais Cory Miller. C’est un pionnier dans la conception de logiciels web. Il fait aussi du coaching auprès d’entrepreneurs. Je suis fan de lui, je le suis sur les réseaux sociaux. Quand il est venu à Montréal, je lui ai souhaité virtuellement la bienvenue. Il a apprécié et m’a aussitôt invité à prendre un café avec lui. Simplement comme ça! C’est un homme non seulement très brillant, mais aussi très humain et accessible. Il a aussi de grandes valeurs. Il croit en la recherche et au maintien du bonheur au travail, pour lui-même mais aussi pour les autres. Je crois beaucoup à ça, moi aussi.

4. Quelle est ta plus grande victoire?
D’avoir réussi à trouver les bonnes personnes pour m’entourer. Tous ceux qui gravitent autour de moi m’apportent quelque chose de précieux. Ma femme, ma famille, mes amis, mes partenaires d’affaires et même mon barbier! Chacun me fait profiter de ses forces et de ses talents et j’en suis très reconnaissant.

5. Quel est le plus grand enseignement que tu aies reçu?
Qu’il faut savoir faire la part des choses. Dans la même journée, tu peux avoir la meilleure des nouvelles et quelques minutes plus tard, la pire. Être en affaires, c’est se promener dans des montagnes russes. Il faut savoir prendre chaque chose pour ce qu’elle vaut réellement. Ne pas trop s’emballer et, inversement, ne pas accorder trop d’importance à ce qui fonctionne moins bien. Il faut savoir faire la moyenne de tout ça et trouver un juste milieu.

6. Quel est le meilleur conseil qu’on t’aie donné?
Qu’il est primordial de bâtir sur la stabilité de son équipe et sur l’engagement de ceux qui travaillent avec toi.

7. Quel est ton « super pouvoir » ?
Le leadership. Je suis capable de rassembler beaucoup de gens autour d’un projet commun. Je suis là à chaque étape. J’insuffle de l’enthousiasme à l’équipe.

8. Comment Entreprendre Memphrémagog t’a guidé?
On nous a offert un réseau. On nous a mis en contact avec des clients potentiels et aiguillé vers des opportunités d’affaires que nous avons ensuite pu saisir.

Join the discussion One Comment

  • BRAVO! Vous avez tout à fait la drive d’entrepreneur. Vous me rappelez 3 défis avec la même énergie, volonté : Alain tu te rappelle de Show Son qui a été conçu par une gang de la Gaspésie confiant à sa réussite.
    Stageline dont j’ai vu ses début et voilà maintenant.
    Et toi Alain et Martine avec Flash Cube. Par la suite du jour au lendemain sur la rue St Famille tu as conçu une petite pièce au premier étage avec la technologie d’époque pour faire le système de logiciel en garderie dont le nom m’échappe désolé.
    Les échassiers de Baie St Paul réalisé par un gang de français et québecois dont le cracheur de feu Guy Laliberte faisait partie.
    Ce n’est que quelques belles exemples qui m’ont fait voir lorsqu’on croit à un rêve avec le travail, la confiance en soi avec patience tout peu arriver pour des super héros comme vous.
     » Lâchez pas  »
    Alain je te reconnais très bien ; être de défi et de rêve.
    Je vous souhaite que tout ce que vous touchez soit réalité.

Leave a Reply