Nouvelles

Superhéros – Découvrez notre Ninja: Nadir Martin des Moulins Lafayette

By 12 décembre 2019No Comments

1. Quel a été l’élément déclencheur pour te lancer en affaires?
Mon déclic remonte à plus de 10 ans. Je voulais faire une sandwicherie haut-de-gamme, en France. Malheureusement, le projet est mort dans l’œuf, avant même de voir le jour, pour des raisons administratives. Ce rêve d’avoir ma petite affaire m’a suivi jusqu’au Québec, mais en attendant de trouver la bonne opportunité, j’ai travaillé en cuisine, notamment au Ripplecove et au Centre d’Arts Orford comme chef. Je voulais trouver une formule qui me permettrait d’exploiter de bons produits, de continuer à faire ce que j’aime et de cuisiner. J’ai donc acheté une concession de licence des Moulins Lafayette. J’ai carte blanche pour tout ce qui est traiteur, je peux faire ce que je veux.

2. Quel a été ton plus gros combat?
Monter le plan d’affaires! Une chance que j’avais fait une formation en représentation commerciale, parce que j’aurais eu beaucoup plus de difficultés. J’ai travaillé pendant un an là-dessus. Tout ce qui était informatique a été un défi.

3. Qui est ton mentor?
Mon père, qui a travaillé dans l’administration toute sa vie. Il a, notamment, été directeur des offices de tourisme et de chambres de commerce, en Bretagne. Il a toujours été actif et a mené ses affaires de manière très structurée. Je repense à chaque fois à sa façon d’être et de traiter les affaires. C’est aussi un passionné de tout. Des fois je me trouve limité, alors que lui il ratisse tellement large avec sa curiosité pour tout. Je l’admire beaucoup.

4. Quelle est ta plus grande victoire?
L’aboutissement de mes projets. Ce que j’ai fait au Centre d’Arts fait partie de mes grandes fiertés. Réussir à monter une formule de restauration, en faisant travailler des artisans locaux, à partir de rien. Avant c’était une cafétéria avec une salle de jeux pour les étudiants et les camps d’été, et c’est devenu un vrai bistro qui existe encore aujourd’hui.

5. Quel est le plus grand enseignement que tu aies reçu?
Il faut être déterminé. C’est la seule, et la plus grande leçon que j’ai apprise. Tenir son bout, ne pas écouter tout le monde et les conseils de n’importe qui.

6. Quel est le meilleur conseil qu’on t’aie donné?
La clé de voute, c’est le comptable! Lui, tu l’écoutes! Il faut que ton dossier soit solide. Tout découle du démarrage, il faut faire ses devoirs comme il faut.

7. Quel est ton « super pouvoir » ?
L’intuition! C’est mon sixième sens et je l’écoute. J’ai le pif et, quand je discute avec quelqu’un, je ressens facilement si je peux lui faire confiance ou si je dois mettre cette personne de côté.

8. Comment Entreprendre Memphrémagog t’a guidé?
Mettre en place le prévisionnel détaillé pour présenter le dossier aux banques. Grâce à leurs conseils, le projet était solide.

Leave a Reply