Chat with us, powered by LiveChat
Nouvelles

Portrait d’entrepreneur – Alex Gagnon Sckoropad

By 15 نوفمبر 2018 No Comments

Dans le cadre de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat 2018, Entreprendre Memphrémagog vous présente le parcours inspirant d’entrepreneurs de la région.

Voici une entrevue avec Alex Gagnon Sckoropad, de MasterGatePlus, qui a su trouver le bon projet et prendre des risques pour développer son entreprise tout en fondant sa famille.

1. Qu’est-ce qui vous a donné le goût de vous lancer en affaires?
J’ai toujours dit qu’un jour j’allais travailler pour moi. J’étudiais, je faisais du sport mais ma passion des affaires s’est développée à l’université. Le goût de nourrir mon côté créatif, de démarrer un projet m’allumait et m’allume encore.

2. Décrivez-nous votre parcours en tant qu’entrepreneur
Dans le cadre d’un cours sur l’entrepreneuriat à l’Université Bishop’s, je cherchais activement une idée pour créer un plan d’affaires. J’étudiais les produits et les opportunités lorsque je suis tombé sur l’invention d’un de mes oncles qui n’était pas encore commercialisée. Après avoir gagné une compétition à la « Dragon’s Den » organisée à l’université, j’ai décidé de me lancer pour vrai, à ma deuxième année universitaire. Sans argent, je me suis inscrit à la première saison de l’émission « Dans l’œil du Dragon » et j’ai participé à un premier salon de l’habitation. À partir de ce moment, les ventes ont débuté pour MasterGatePlus inc. Depuis 2011, nous connaissons une belle croissance, avec des ventes enregistrées aux États-Unis, au Québec, en Ontario et en Nouvelle-Écosse. J’entame ma 8e année déjà avec ce projet.

3. Quelle a été votre plus grande réussite?
Du côté affaires, c’est d’être parti d’une idée, avec peu de ressources, et d’en avoir fait la référence dans le domaine des barrières motorisées. D’un côté plus personnel, c’est d’avoir fondé une belle famille unie, avec mes deux petites filles et ma conjointe.

4. Quel a été votre plus grand défi?
J’y travaille encore, mais percer le marché des États-Unis à grande échelle est un bon défi, considérant le produit de niche et sur mesure que nous offrons. Pour l’instant, nous n’avons pas trouvé la meilleure formule pour y arriver, mais ça s’en vient!

5. Qu’est-ce ça prend pour être un bon entrepreneur?
Ça prend beaucoup de sacrifices et d’engagement. Il ne faut pas avoir peur d’y mettre les efforts et ne jamais baisser les bras puisque des défis, il y en a à la tonne tous les jours. Je crois aussi qu’il faut bien s’entourer de personnes-ressources clés, que ce soit un ou une partenaire d’affaires, des fournisseurs fiables, un mentor ou une personne d’expérience, bref des gens sur qui on peut compter. Il faut aussi ne pas avoir peur de foncer et de prendre des risques parfois calculés… mais pas toujours! Il faut savoir s’ajuster, que ce soit à un marché, à une situation économique, à une clientèle, aux employés, etc. Un bon entrepreneur sait se retrousser les manches et trouver des solutions créatives pour veiller au bon fonctionnement et au développement de son entreprise.

6. Où vous voyez-vous dans 10 ans?
Bonne question! Je me vois avec une grande famille en train de développer mes idées d’affaires et bâtir un avenir tout en profitant du moment présent avec les miens.

Leave a Reply